En raison de l’épidémie de coronavirus et des mesures nécessaires pour assurer la sécurité de nos clients, employés et partenaires, veuillez sceller chaque boîte avec du ruban adhésif et l’entreposer au moins 72 heures avant d’organiser son enlèvement. Cliquez ici pour plus d’information.

Retour aux basiques du recyclage avec la Boîte Zéro Déchet™

Nous sommes nombreux à être familiers avec le recyclage. C'est une habitude impactante qui fait la différence tous les jours. Le recyclage avec les municipalités peut être compliqué. Ce qui est accepté varie d'une ville à une autre, est souvent limité à quelques types de déchets, et une grande partie de ce que nous essayons de recycler à travers les systèmes de recyclage traditionnels est enfoui ou incinéré. 

Pourquoi existe-t-il tant d'obstacles au recyclage de nos déchets, et que peut-on faire pour que davantage de produits et d'emballages ne soient pas enfouis ou incinérés ?

Qu'est-ce que le recyclage ?

Le recyclage est un procédé de traitement des déchets au vu de réintroduire des matériaux dans la création de nouveaux produits pour leur donner une seconde vie. Le recyclage réduit l'utilisation de matériaux neufs, "vierges", et la nécessité d'extraire des ressources supplémentaires de la terre.

Toutefois, contrairement à la transformation des déchets en énergie (utilisation des déchets comme source de chaleur ou d'électricité) ou à l'upcycling (modification de la fonction d'un déchet sans le décomposer), le recyclage décompose les matières récupérées pour en faire quelque chose d'entièrement nouveau.

Quel est donc le problème ?

Même si un déchet est techniquement recyclable (nous y reviendrons plus bas), il y a plusieurs étapes entre le moment où il est collecté et sa transformation en un nouveau produit.

L'aluminium, par exemple, est recyclable à l'infini et fait l'objet d'une forte demande dans le monde entier. Cependant, en ce qui concerne le plastique, les entreprises préfèrent souvent utiliser du plastique vierge (neuf) plutôt que du plastique recyclé. Cela s'explique par le fait que le pétrole est actuellement bon marché (environ 4% de la production mondiale de pétrole sert à la production de plastique*) et que le recyclage coûte plus cher dû à la collecte, au transport, au tri et à la transformation en une forme réutilisable.

En général, un déchet est considéré comme non recyclable si le coût de son recyclage est supérieur au prix de matériaux neufs (c'est le cas de la plupart des plastiques aujourd'hui). Si les fabricants n'achètent pas de matériaux recyclés pour produire de nouveaux articles, il n'y a pas de marché final pour ces matériaux. 

Cette situation est devenue encore plus évidente avec les récents tarifs douaniers sur les déchets étrangers en Chine et dans d'autres pays d'Asie du Sud, largement couverts par les médias grand public. Les régions occidentales, comme le Royaume-Uni, envoyaient depuis longtemps leurs matières recyclables dans ces pays pour approvisionner leurs usines, et maintenant qu'ils n'achètent plus, nos "matières recyclables" n'ont nulle part où aller !

Lorsque les déchets sont collectés dans un même bac de recyclage au lieu d'être collectés séparément, cela peut provoquer une contamination croisée. De ce fait, les consommateurs bien intentionnés ont recours au "wish-cycling" (ou souhait de recycler) parce qu'ils ne sont pas sûrs de ce qui est accepté.

*Source: https://www.preventedoceanplastic.com/the-relationship-between-oil-and-plastic-and-what-that-means-for-recycling/

**Source: https://www.recyclingbins.co.uk/recycling-facts

Que puis-je faire pour recycler davantage ?

Le recyclage public étant motivé par des raisons économiques, la plupart des articles courants ne sont pas acceptés dans votre bac de recyclage ordinaire. Cependant, TerraCycle® prouve que tout est techniquement recyclable, y compris les emballages de bonbons et de snacks, les emballages plastiques et les jouets cassés.

Le recyclage coûte cher, et le recyclage public est financé par les impôts. TerraCycle® contourne ces limites grâce à des partenariats avec des entreprises consciencieuses, qui créent des programmes de recyclage nationaux, dont beaucoup sont gratuits pour les consommateurs. 

Pour les produits et emballages qui ne bénéficient pas d'une solution de recyclage parrainée par une marque, le système Boîte Zéro Déchet™ vous permet également de recycler plus. Il s'agit d'une option pratique et clé-en-mains pour les ménages, les écoles, les entreprises, les sites industriels et les événements qui cherchent à alléger leur empreinte écologique. 

Il vous suffit de sélectionner et de commander une Boîte Zéro Déchet en fonction de ce que vous souhaitez recycler, puis de collecter vos déchets et de les renvoyer avec une étiquette de retour prépayée.

De plus en plus, le monde réalise que le recyclage public est en déclin, donc en créant un accès aux solutions, TerraCycle® prouve qu'il est possible de recycler plus.

Voici quelques conseils supplémentaires pour recycler correctement par l'intermédiaire de votre municipalité :

  • L'aspect le plus important d'un recyclage correct est de savoir exactement ce que votre municipalité accepte. Consultez le site Internet de votre commune, appelez-la ou envoyez-lui un mail pour en savoir plus.
  • Pour savoir de quel type de plastique est fait un emballage ou un produit, recherchez le code d'identification de la résine (RIC) en bas : un triangle de flèches contenant les chiffres 1 à 7. Il ne s'agit pas de "numéros de recyclage", qui n'existent pas, et ils ne sont pas synonymes de recyclabilité.

Voici quelques exemples d'articles qui entrent dans les catégories du code d'identification de la résine (RIC) :

 #1 PETE 

Bouteilles de boissons et emballages de soins personnels. Largement recyclables par les municipalités s'ils sont transparents ou blancs.

 #2 HDPE 

Bouteilles de lait, de gel douche, pots de crème. Largement recyclables par les municipalités s'ils sont transparents ou blancs.

 #3 V (Vinyle) 

Contenants de cosmétiques, tuyaux en PVC, coquilles de protection. Non recyclables par votre mairie.

 #4 LDPE 

Bouteilles et tubes compressibles, films et sacs en plastique. Non acceptés par les services de recyclage municipaux.

#5 PP 

Bouteilles de shampoing, d'après-shampoing et tubes de produits. Parfois acceptés par le service de recyclage de la municipalité. 

#6 PS 

Conteneurs en verre ou emballages de protection pour les articles fragiles tels que les cosmétiques. Ils ne sont pas acceptés par les services de recyclage municipaux sans programme de reprise spécifique.

 #7 AUTRES 

Emballages multi-matériaux, plastiques flexibles, bioplastiques et plastiques compostables. Non recyclable par le biais du recyclage municipal sans programme de reprise ou de compostage dédié.

De nombreuses municipalités acceptent les bouteilles ou bocaux blancs ou transparents #1 ou #2 (sans bouchons, pompes et becs verseurs), les récipients en aluminium et le verre transparent sans attache ni plastique ajouté. Là encore, cela varie d'une région à l'autre, alors vérifiez auprès de votre conseil municipal ce qui est accepté. 

Le plastique coloré et les articles petits et complexes sont généralement non recyclables. Cependant, presque tout ce qui n'est pas accepté par les municipalités peut être recyclé par TerraCycle® ou par Boîte Zéro Déchet™.

 

Vous avez des questions concernant le recyclage ? Demandez-nous ce que vous voulez dans les commentaires ci-dessous !

Article précédent
Article suivant

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés

Fermer (esc)

Popup

Use this popup to embed a mailing list sign up form. Alternatively use it as a simple call to action with a link to a product or a page.

Age verification

By clicking enter you are verifying that you are old enough to consume alcohol.

Recherche

Panier

Votre panier est vide.
Boutique